Il fait trop froid ou trop chaud ? La canicule ou l’orage vous empêchent de sortir ? ou tout simplement envie de rester à la maison ? C’est l’occasion de faire une petite activité à l’intérieur avec vos enfants pour développer leur imagination, leur créativité et leurs talents d’artiste ! Je vous propose de les aider à réaliser leur premier roman photo !

Roman photo : Raconter une histoire en photos

Un roman photo consiste à raconter une histoire avec un ou plusieurs héros, une intrigue et un dénouement à travers une série de photographies. Les personnages parlent grâce à des bulles, tout comme dans les bandes dessinées. L’enfant doit d’abord aller fouiller dans ses caisses à jouets pour choisir ceux qu’ils souhaitent utiliser, déterminer quels seront les héros de son histoire et récupérer ce qui pourra lui servir pour les décors… Il doit ensuite vous raconter brièvement quelle histoire souhaite-t-il mettre en scène dans son roman photo.

Pour rédiger cette activité, je me suis inspiré du livre “Clic, le manuel des petits photographes”. J’ai rédigé un article complet de présentation de ce livre que je trouve merveilleux pour faire découvrir l’art de la photographie aux enfants. Pour lire mon article, cliquez ici !

S’initier à la photographie dès 6 ans : le roman photo de Tristan

Je vous présente ci-dessous le roman photos que Tristan vient tout juste de créer. Pour ses 6 ans, nous lui avons offert des chevaliers Playmobil qu’il adore. En les choisissant pour en faire les héros de son histoire, il a pu leur donner vie et les apprécier autrement…

Pour explorer le roman photo, cliquez sur les flèches grises et parcourez les pages !

Super Château

Pour organiser cette activité en milieu scolaire, l’académie de Poitiers a publié un document très complet sur le roman photo à l’école primaire que vous pouvez découvrir en cliquant ici.

Construire un scénario à raconter en 7 à 10 photographies

Avant de commencer à installer les éléments pour prendre les photos, il est intéressant d’amener l’enfant à comprendre comment concevoir son projet et à en planifier les différents éléments. Il va donc devoir prévoir combien d’images contiendra son roman photo et comment son aventure se déroulera image par image. Cela permet non seulement de développer son imagination mais aussi d’apprendre à structurer cet imaginaire pour passer à la réalisation pratique.

J’ai préparé un petit tableau que vous pourrez remplir à partir des éléments que vous indiquera l’enfant. L’idée est de noter les grandes lignes pour dresser un plan du roman photo : le Storyboard.

Composer un stoyboard pour apprendre la réalisation d’un projet créatif

Le storyboard doit prévoir au minimum 7 photographies pour raconter une histoire :

Image 1 : elle présente le ou les héros, l’environnement dans lequel se déroule l’histoire. C’est l’introduction en quelque sorte. Pour l’instant, notre héros vit une vie tout à fait tranquille….

Image 2 : Elle annonce un élément perturbateur qui va bouleversé la vie du héros : une bataille qui va amener le héros à se battre, un mauvais sort contre lequel il devra lutter, un nouveau don ou un pouvoir extraordinaire que découvre le héros ou encore une situation où d’autres personnages sont enlevés et le héros va devoir les sauver !

Images 3 à 5 : Dans ces images, l’aventure se déroule et le héros doit se battre pour une vie meilleure…

Image 6 : C’est le dénouement : un événement arrive qui met fin à l’aventure du héros et annonce l’achèvement de l’histoire.

Image 7 : L’image finale présente le héros une fois que l’histoire est terminée. Il reprend le cours de sa vie paisible ou alors il part avec la princesse qu’il a libérée, ou encore grâce à ses pouvoirs révélés il sauve tous ceux qui en ont besoin…

Dans le tableau j’ai prévu des espaces “images supplémentaires” pour les images que l’enfant souhaiterait ajouter.

La réalisation des photographies et les erreurs à ne pas faire

Une fois le Storyboard terminé, place à la photographie ! L’enfant va installer tour à tour les décors et les personnages et prendre les photos correspondant à chaque image.

Plusieurs notions sont à indiquer à l’enfant au moment de la réalisation des photos pour que le montage soit ensuite possible :

Réussir une photo nette : Pendant qu’on prend une photo, il ne faut surtout pas bouger ! Faites un petit essai pour lui montrer : prenez une photo en bougeant et montrer à votre enfant comme elle apparaît floue puis faire la même sans bouger. L’image est nette, quel bonheur !

Etre attentif aux éléments qui entourent l’image et au fond :  Si les jouets sont placés sur une table qui est au centre du salon, il est très probable qu’apparaissent en fond votre vieux canapé, la télévision allumée et le buffet sur lequel traînent quelques bibelots ! Pour parer à ce problème, j’ai suggéré à Tristan d’installer ses décors sur un petit meuble bas qui était placé contre un mur. Dans la mesure du possible, amenez votre enfant à prendre soin de bien cadrer l’image pour éviter d’avoir à les redécouper (ce que j’ai tout de même fait sur une ou deux photos !).

Placer correctement les personnages : Penser à placer les personnages dans l’ordre dans lequel ils prennent la parole. En effet, le personnage qui parle en premier doit être placé à gauche, alors que le dernier à s’exprimer doit être placé à droite de l’image.

Laisser de la place pour les bulles : il faut prévoir au moment de la photographie à quel endroit devra-t-on placer des bulles pour faire parler les personnages. Il faut donc un peu d’espace vide autour des personnages qui vont parler.

Varier le cadrage : Pour donner du dynamisme, il fait penser à changer les cadrages en alternant des points de vue d’ensemble avec des gros plans par exemple.

Le montage du roman photo

Une fois la séance photo terminée, il reste à exporter les photos sur l’ordinateur pour réaliser le montage. J’ai utilisé l’application en ligne canva.com pour réaliser le montage. Personnellement je trouve qu’elle est idéale car très facile d’utilisation mais le montage peut aussi se faire tout simplement sur du Word.

J’ai invité Tristan à choisir les bulles et à déterminer leurs couleurs pour le faire participer au montage. Il était émerveillé de voir comment ses images s’inséraient progressivement dans le document et les bulles apparaissaient sur les photos. Cela lui a permis de s’initier à la magie de l’informatique…

J’ai écrit les textes dans les bulles. Parfois, les textes étant trop longs, il a fallut proposer à Tristan une version plus courte qu’il validait ou modifiait. Il a aussi abandonné certaines bulles qu’il avait prévu pour respecter l’espace disponible.

Pour la page de couverture, j’ai inscrit le titre et je l’ai invité à choisir la couleur du fond et une image pour décorer, qu’il a trouvé dans les illustrations gratuites de l’application Canva.

Et voila, il ne reste plus qu’à imprimer, découper les images, relier  !

J’espère que je vous ai donné envie d’accompagner vos enfants à réaliser leur premier roman photo ! Tristan a tellement aimé que le lendemain matin après le petit déjeuner, il m’a dit : “maman, on refait un roman photo ?” Et vous, quelles activités photos avez-vous testé avec vos enfants ?

Partager l'article
  •  
  •  
  • 22
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
error: Content is protected !!