En découvrant le blog d’Elizabeth “J’aime pas l’école”, je n’ai pas résisté ! Avec elle, c’est sûr vos enfants vont acquérir de nouvelles connaissances, se cultiver et apprendre dans la joie et dans la curiosité ! Elle a accepté de nous livrer ici un article inédit pour aider nos enfants à s’intéresser à l’histoire et à la géographie. Je vous laisse découvrir ses merveilleux conseils !

Non ! L’Histoire et la géographie ne sont pas ennuyeux !

Nous rencontrons de multiples occasions pour intéresser nos enfants à l’histoire et à la géographie. En effet, chaque jour peut-être une opportunité pour apprendre quelque chose dans ces domaines et dans bien d’autres d’ailleurs !

L’histoire et la géographie ne sont pas uniquement des matières scolaires enseignées à l’école. C’est aussi, et surtout, une opportunité pour ouvrir nos enfants sur le monde, les aider à se construire comme des adultes conscients de leur environnement et de la place qu’ils y occupent.

Il « suffit » d’être attentif à notre environnement. C’est aussi un moment privilégié à partager avec votre enfant sur d’autres sujets que le « train-train » habituel : horaires à respecter, activités sportives, devoirs à faire ou autre. Cela ne peut prendre que quelques minutes. En fait, dans ces moments-là, votre enfant apprend énormément de choses sans s’en rendre compte et nous aussi, en faisant preuve de curiosité et de créativité. Je vais vous donner quelques idées et exemples que j’ai pu mettre en œuvre avec mes enfants âgés de 5 ans. Bien sûr, vous adapterez votre approche en fonction de l’âge du vôtre.

Pour initier mes enfants à l’Histoire et à la géographie, j’ai affiché dans leur chambre une mappemonde, une carte de la France et une frise historique pour qu’ils apprennent à se positionner dans l’espace et dans le temps. C’est un peu comme un repère et une base très utile pour les différentes activités dont je vais vous parler ci-dessous.

La mappemonde et la carte de France servent de repères géographiques. Mes enfants positionnent ainsi les endroits où nous nous sommes rendus ou les endroits/pays/continents dont nous parlons.

La frise historique permet de mieux comprendre l’Histoire. Ils y collent les photos de châteaux et de monuments historiques que nous avons visités. Cela leur permet de mieux se repérer, d’acquérir quelques premières notions d’Histoire et de géographie, et enfin d’avoir une vue d’ensemble des activités réalisées et des lieux visités.

La frise et les cartes leurs permettent de visualiser en un seul coup d’œil ce que nous avons découvert. Ils ont ainsi une vue d’ensemble.

Vous trouverez facilement ce type de supports sur les sites d’achat en ligne ou en magasin. Je vous recommande d’utiliser des cartes simplifiées sans trop de détail pour permettre de se positionner plus rapidement. Pour la frise historique, personnellement j’utilise celle développée par « Quelle Histoire ». Elle est simple et ludique. Mais il en existe plein d’autres. A vous de faire votre choix. Et vous pouvez même la fabriquer. Pour ma part j’ai choisi la simplicité.

Dès que vous abordez un sujet d’Histoire ou de Géographie, ayez le réflexe de le positionner sur la carte ou la frise. Et la fois suivante, demandez à votre enfant de le positionner lui-même. Cela deviendra quasiment un réflexe.

Utiliser le quotidien comme support à l’apprentissage de l’histoire et de la géographie

Les vêtements et les jouets à travers l’histoire et dans le monde

J’imagine que, parfois, le rituel de l’habillement est difficile. Pourquoi ne pas le rendre instructif ? Ça peut être un moment pour aborder la provenance de son pantalon ou de sa chemise. Vous pouvez lui demander par exemple « A ton avis où a été fabriqué ton pantalon ? » Au départ, votre enfant sera peut-être étonné mais en tout cas cela éveillera sa curiosité. Il apprend grâce à ces vêtements et jouets le nom de quelques pays et de continents. (Je me suis rendu compte que nous nous concentrions plutôt sur l’Asie, comme c’est étrange…).

Vous pouvez intégrer la notion de temps et lui demander « Sais-tu depuis quand les pantalons sont portés » ? Lorsque je ne sais pas, je vais me renseigner sur Internet.

– A table : comment était-ce autrefois ? comment est-ce ailleurs ?

Les repas peuvent être l’occasion de découvrir d’où proviennent les aliments, la culture et habitudes d’autres civilisations. Par exemple, les épices sont un prétexte pour découvrir les continents et cela peut être le moment idéal pour raconter l’histoire des grandes découvertes et des explorateurs.

De même, l’utilisation des couverts n’est pas universelle. Vous pouvez dire à votre enfant que toutes les cultures n’utilisent pas les couverts. C’est l’occasion d’aborder les pays africains par exemple.

Préparez des repas variés ou sortez dans des restaurants typiques afin de lui faire expérimenter d’autres saveurs pour les initier à d’autres cultures, et pourquoi pas, discuter avec le personnel qui souvent est originaire de ces pays !

– Au coucher : un livre pour s’éveiller à l’histoire et à la géographie ?

Le moment du coucher est l’occasion de raconter une histoire à votre enfant ou de lui faire la lecture. J’aime bien choisir des livres en fonction de leur centre d’intérêt du moment et aussi en fonction de ce que nous avons découvert. C’est un moment de détente. Du coup, j’effectue une recherche sur le site de la médiathèque pour trouver le livre adéquat.

J’aime beaucoup les albums. Il en existe une multitude sur de sujets très variés avec des illustrations de qualité.

Les albums faisant référence à d’autres cultures que la culture occidentale sont légion. Vous ne devriez avoir aucun mal à en trouver dans la bibliothèque la plus proche de chez vous.

– Les photos de famille pour revivre l’histoire autrement

Quelle meilleure occasion pour raconter l’histoire de votre famille avec votre enfant. Expliquez-lui le contexte, racontez les grands évènements de cette époque.

Si vous connaissez la généalogie de vos ancêtres, votre enfant sera sans doute très intéressé de connaître ce qui s’est passé avant lui.

L’actualité sportive pour initier l’enfant à la géographie

Le football : un petit tour des drapeaux et des pays

Votre enfant est fan de foot ? Comme vous vous en doutez l’apprentissage des drapeaux et de la géographie semble incontournable.

L’histoire n’est pas en reste. Par exemple, vous pouvez demander à votre enfant depuis quelle époque existe ce sport ? et lui raconter le contexte historique de cette période de façon plus ou moins simplifiée en fonction de l’âge de votre enfant (bien sûr, renseignez-vous avant sur le net si vous n’êtes pas un spécialiste).

A L’occasion de la coupe du monde, j’avais fabriqué un jeu de cartes avec tous les drapeaux. Aujourd’hui ils connaissent les pays en lice et leurs drapeaux.

Evidemment, l’apprentissage des règles est tout aussi intéressant et vous pouvez faire l’analogie avec la vie de tous les jours : « Tu vois comme dans la vie, il existe des règles… ».

Les jeux olympiques et la Grèce Antique

Les jeux olympiques sont l’occasion de découvrir la Grèce et sa mythologie.

La possibilité de créer des activités pour votre enfant est très variée comme le jeu de loto ou de memory. En fait, ceci est valable pour n’importe quel thème.

De plus, les jeux olympiques vous permettent de découvrir des sports très différents qu’ils auront peut-être envie de tester !

Le cyclisme : une occasion de découvrir la carte de France

Je profite de cette période pour faire découvrir la France à mes enfants. Chaque étape du tour de France est l’occasion de positionner les cyclistes sur une carte de France et de suivre leur traversée : les régions, les villes principales.

Peut-être que le tour de France passe près de chez vous ! Pourquoi ne pas en profiter pour y amener votre enfant. Et si ce n’est pas le cas, organisez avec votre enfant vos prochaines sorties, choisissez vos prochains lieux de vacances ou encore faites un tour de France de la gastronomie française par exemple (avec modération, tout de même) !

Cela dit, si vous n’êtes pas un fan de sport, ne désespérez pas pour autant ! Vous pouvez utiliser plein d’autre sujets sur le même principe comme le concours Eurovision de la chanson pour découvrir les pays d’ « Europe».

Les sorties et les vacances pour aborder l’histoire et la géographie de façon ludique

Les sorties culturelles pour se plonger dans l’histoire et s’ouvrir à d’autres cultures

Les sorties et les vacances sont aussi l’occasion de regarder sur une carte où nous nous rendons même si ce n’est pas très loin.

Le week-end est propice aux sorties. Il y a forcément plein de sorties potentielles adaptées aux petits et aux grands autour de chez vous : visite de châteaux, musées, théâtre, concerts…

Faites systématiquement des liens avec ce que vous avez vu précédemment ou avec ce qu’ils ont, par exemple, abordé à l’école et les activités que vous avez faites avec votre enfant viendront idéalement compléter ce qu’il a découvert.

Par exemple, si vous visitez un château du 19ème siècle vous pouvez lui dire : « Tiens, le football est né à la même époque ». Cela peut paraître anodin, mais renforce ses connaissances et il s’amusera tout seul à faire des liens. D’autant plus que les enfants ont une excellente mémoire.

Renseignez-vous sur les activités locales à l’office du tourisme ou sur Internet lorsque vous partez en vacances, en week-end ou en visite dans une ville proche de chez vous.

Et si vous n’êtes pas fan des châteaux et des musées classiques, il existe d’autres possibilités. Par exemple, nous avons visité une exposition sur l’artiste Invader, cet artiste qui colle des dessins, en général des Space Invaders, en mosaïque sur les murs des grandes villes du monde entier. Puis, nous avons parcouru les rues de Paris à la recherche de ses œuvres.

De même, mon fils adore les Lego. Nous sommes allés à l’exposition Lego qui lui a fait découvrir tout un univers autour de l’époque des super héros américains et donc ce fut l’occasion de parler des Etats-Unis et des années 30 à 50, l’âge d’or des comics.

Au parc et en forêt : Géographie et environnement !

Les sorties au parc permettent à votre enfant de se détendre. Vous pouvez faire des activités en lien avec l’histoire-géographie. Vous allez me dire quel est le rapport ?

Vous pouvez nommer les arbres et les fleurs, constituer un herbier dès l’automne lorsque les feuilles comment à tomber. Lorsque vous partez en vacances ou en week-end, faites de même sur votre lieu de villégiature et comparez ! Vous pouvez lui demander « A ton avis pourquoi la flore est-elle différente ? ». C’est aussi une opportunité pour sensibiliser votre enfant à son environnement immédiat.

– Les livres

Comme vous l’avez compris, j’adore les livres. Et pas seulement les livres sur l’éducation dont je parle régulièrement sur mon blog jaimepaslecole.com mais aussi la littérature jeunesse. C’est une mine d’apprentissage et d’information sans fin. Les livres permettent de découvrir et d’approfondir sur tous les sujets et, en bonus, sensibilisent à la lecture…

J’aime bien les choisir en fonction d’une activité que nous avons faites ou un sujet que nous avons abordé mais je n’insiste jamais.

Quel que soit le sujet, il y a toujours une connexion à faire avec l’histoire et/ou la géographie. Votre enfant est fan de Disney. Qu’à cela ne tienne. Sait-il, par exemple, que « La petite sirène » est un conte de Hans Christian Andersen, un auteur danois du début du 19ème siècle ? Mais où est donc le Danemark sur la carte ? et le 19ème siècle, n’est-ce pas la période pendant laquelle a été créé le football ? Vous voyez, la boucle est bouclée. Et quel que soit le sujet, il y a quasiment toujours un contexte historique et/ou géographique à exploiter.

En résumé, un moyen pour aborder l’histoire et la géographie de façon ludique et pérenne, vous pouvez :

– Avoir des supports simples à disposition immédiate (cartes et frise),

– Utiliser chaque moment ou évènement pour les positionner géographiquement et historiquement sur les supports,

– Faire des liens et connexions entre les différents sujets abordés. Ce qui permet de découvrir un sujet sous des angles différents,

– Créer des activités.

Au-delà de ces règles, quelle que soit l’activité proposée, posez des questions à votre enfant à propos de ses sentiments :

– « Qu’est-ce que tu as ressenti ? »

– « Qu’est-ce que tu as aimé ? » ;

– « Qu’est-ce que tu as moins aimé », « pourquoi ? ».

L’implication émotionnelle de l’enfant est un gage de bien-être et la connexion émotion/connaissance améliore la mémorisation !

Bref, vous avez tous les jours l’occasion de susciter l’intérêt de votre enfant à l’histoire-géographie ou de l’y sensibiliser parce que, qu’elle que soit notre activité du moment, on peut souvent (voire toujours) y faire référence. A nous, adultes d’être curieux, créatifs et de prendre le temps.

Partager l'article
  •  
  •  
  • 14
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
error: Content is protected !!