Ecrire des Haïkus : Des Jeux pour S’initier !

Voici des jeux pour initier les enfants aux haïkus, à faire à la maison, en famille !

Les haïkus sont les plus petits poèmes au monde. Il s’agit de poèmes japonais, miniatures, qui évoquent une toute petite chose telle qu’un mouvement, une couleur, un nuage, une brise, un rire, presque rien. Ils ne racontent pas d’évènements extraordinaires mais juste des moments de la vie de tous les jours : un oiseau dans le ciel, les premières cerises, les jeux dans la cour de récréation. Les Haikus parlent souvent de la nature mais surtout des saisons.

On peut en écrire partout. On peut aussi garder précieusement l’image d’un souvenir et le dessiner ensuite avec des mots. Il suffit de se laisser guider par ce que l’on voit, entend ou respire. Il peut suffire d’un détail ou même d’une impression.

Il faut donc être prêt à “saisir” l’instant, l’inscrire avec quelques mots pour le garder comme un trésor.

Le ruisseau l’été

quel plaisir de le franchir

sandales en main…

 

Yosa Buson, 18eS.

20191104_154714Dans un Haïku, on utilise très peu de mots, pas plus d’une dizaine. Ce sont toujours des mots simples, qui racontent une histoire très brève, comme une photo instantanée. C’est comme un jeu dans lequel chacun écrit avec ses mots ce qui a retenu son attention à un moment donné, ce qu’il a ressenti à ce moment-là.

Il faut donc concentrer son attention sur un seul geste, une seule image et enlever tout ce qui est inutile.

Je vais d’abord vous expliquer les règles pour écrire ces jolis petits poèmes qu’on nomme les haïkus.

Ensuite les enfants pourront s’initier en s’amusant, avec 7 jeux pour apprendre à devenir un “haïjin”, un poète de haïkus !

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, je vous rappelle que j’accueille tous les lecteurs de blog en leur offrant un pack d’initiation à la méditation et des cahiers d’activités. Il suffit de m’indiquer votre nom et adresse mail, et vous les recevez GRATUITEMENT automatiquement !

Les règles pour écrire des Haïkus

Le mot de saison

Le Haïku doit contenir un mot de saison. C’est la seule règle sans exception. Le poème contient en effet un mot ou groupe de mots que l’on associe naturellement à une saison. Le plus simple c’est bien sûr de donner son nom.

Averse d’automne

le singe aussi aimerait

un manteau de paille.

 

Matsuo Bashô, 17e S.

Il est possible aussi de suggérer la saison grâce à des indices.

Sur un champignon

une feuille s’est collée

dont on se sait quel arbre.

Grâce au mot “champignon”, nous pouvons identifier que nous sommes en Automne
Parler des saisons c’est une façon de partager ses sensations et ses émotions, avec quelques mots que tout le monde connait et qui résonnent en chacun de nous.

Le nombre de syllabes

Le Haïku doit contenir 17 syllabes, considérant qu’une syllabe est un son. Un haïku se lit toujours à haute voix car il a un rythme et des sonorités très agréables à entendre. On le récite toujours deux fois car il est vraiment très court. En écrivant un haïku, c’est important donc de le lire à haute voix car la musique est très importante. Et oui, les mots sont aussi de la musique !

Comment compter les syllabes ? Voici un exemple :

La pre miè re neige (5)

ta che tée par ci par là (7)

ah ! Tous ces cor beaux (5)

Selon l’âge de l’enfant, on peut bien sûr se passer du comptage des syllabes, d’ailleurs il existe de nombreuses exceptions à cette règle, même dans les poèmes japonais !

Une phrase en trois parties

Un Haïku se compose d’une seule phrase étalée sur trois lignes. Un seul geste, un seul souffle mais trois moments. Un peu comme si on jouait à faire des ricochets. On lance la petite pierre d’une phrase pour la faire rebondir.

Et puis, cela permet de donner au Haïku un joli aspect visuel. Ce mini poème est comme un dessin, il doit être agréable à regarder.

Une coupure dans la phrase

La phrase doit comporter une coupure afin de créer deux moments bien séparés. Cela crée un effet de surprise.

Petit escargot

va doucement pour monter !

(coupure)

Sommet du Fuji

Le Mont Fuji est un volcan. Son sommet atteint 3776 mètres. Le petit escargot peut en effet prendre son temps pour arriver tout en haut.

La coupure est un tempo de silence, une pause entre les lignes du haïku. C’est comme si nous dessinions une fenêtre dans le poème, pour y faire entrer du temps et de la lumière.

Parfois c’est un souvenir, une ombre de regret, une pensée qui vole. Cette coupure est une respiration. En musique, nous l’appellerions un “soupir”.

Un haïku, ce n’est pas une phrase, découpée en trois morceaux. Ce sont deux parties, avec un temps d’arrêt entre la première et la 2e ou entre la 2e et la 3e ligne. Dans l’histoire que nous racontons dans un haïku, il faut garder de la place pour une surprise, une petite étincelle. Pour faire sentir cette coupure, les signes de ponctuation peuvent être utilisés.

Voici les plus courants : Le point d’interrogation pour poser une question, le point d’exclamation pour exprimer l’étonnement, la joie ou le regret, le tiret, pour faire comme si nous parlions tout bas pour dire un secret à l’oreille, les points de suspension pour apporter de l’air, de l’espace autour d’une image et prolonger la résonance du haïku.

Des “oh !” ou des “ah !” peuvent aussi être ajoutés pour renforcer le sentiment d’étonnement, d’admiration, de regret.

JEUX AUTOUR DES HAIKUS

JEU 1 : Quels sont les mots qui te font penser à une saison ?

 

ecriture

JEU 2 : A quelle saison te font penser ces poèmes ?

Mes patins à glace

lorsque je noue leurs lacets

déjà une joie.

 

Sur l’aile du vent

si légère et si lointaine

voici l’hirondelle

JEU 3 : Haïkus à compléter. Invente la ligne manquante.

Activité-enfants

Jeu 4 : Fais un Haïga !

Un haïga est une peinture ou un dessin qui contient aussi un haïku. Les mots et les images racontent la même petite histoire, chacun à sa manière. Dans ce mot, “haï” vient de “haïku” et “ga” signifie “peinture”.

Et si tu dessinais une illustration du poème que nous avons vu tout à l’heure ? Recopie-le sur une feuille blanche puis à toi de dessiner !

Le ruisseau l’été

quel plaisir de le franchir

sandales en main… 

Yosa Buson, 18eS.

Jeu 5 Choisis ton nom de signature !

Les poètes de Haïkus, les “haïjins”, signent leurs poèmes avec un nom qu’ils ont choisi.

Pour signer son poème, on peut seulement garder son prénom ou bien en choisir un autre. Les haïjins s’inspirent souvent de quelque chose qu’ils apprécient particulièrement. Le nom du poète Bashô par exemple signifie “bananier” et le poète Issa a pris pour nom “un peu de thé”.

Et toi quel nom vas-tu choisir ?

Jeu 6 Les guirlandes de mots

A chaque “mot de saison” on peut en associer un autre, un mot de la même famille ou un synonyme (qui aura presque le même sens). Les guirlandes de mot permettent de trouver davantage de vocabulaire et d’enrichir ses poèmes. il est même possible de créer des guirlandes à plusieurs. A partir d’un mot, il faut en trouver un autre puis passer à son voisin qui trouve le suivant…

enfants-poesie

A ton tour ! crée trois guirlandes de fleurs à partir des mots suivants :

– fleur

– Œufs de pâques

– Plage

JEU 7 Les 5 sens

Tu peux t’amuser à écrire un haïku pour chacun des 5 sens (vue, ouïe, odorat, toucher).

Mais en attendant, sauras-tu découvrir de quel sens s’agit-il dans ces trois haïkus ?

jeu-poeme

JEU 8 Ecris tes haïkus !

Tu es prêt à présent pour te lancer dans l’écriture des haïkus ! Je te propose trois thèmes et tu devras écrire un haïku sur chacun des trois thèmes !

– Thème 1 : la forêt

– Thème 2 : une odeur, un parfum

– Thème 3 : un animal

Voila pour cette petite activité pour découvrir les haïkus en s’amusant !

ON PARTAGE…

Les enfants peuvent bien sûr laisser leurs impressions en commentaire, ils sont les bienvenus !

Ou mieux encore : pourquoi ne partageraient-ils pas un haïku qu’ils ont écrit ?

Devenir un expert en poème japonais

Pour ceux qui ont découvert une véritable passion pour les haïkus, ces adorables poèmes japonais miniatures, je vous recommande l’ouvrage magnifique de Véronique Brindeau et Sandrine Thommen “J’écris des haïkus” des éditions Piquier Jeunesse. Les illustrations sont magnifiques, on apprend des tas de choses sur la culture et l’art de vivre du Japon et le livre propose plein d’autres jeux pour devenir un véritable Haïjin ! Alors à vos plumes !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •