aider-enfant-surmonter-peurs

Parfois l’enfant peut éprouver des difficultés à exprimer ses peurs et ses émotions afin de pouvoir les surmonter. Les livres constituent un support ingénieux pour aborder les difficultés que traverse l’enfant. Vous trouverez ici des conseils de lectures orientées selon les situations de vie rencontrées : deuil, divorce, différence, handicap, questionnements sans fin …

En cliquant sur les liens, vous accédez directement sur le site d’amazon pour faire l’acquisition de vos livres qui aide les enfants à gérer leurs peurs et leurs émotions. Ces liens sont des liens affiliés : le prix ne change absolument pas pour vous, mais amazon me reverse une petite commission qui me soutient dans le projet que je défends à travers ce blog, alors merci de passer par ici pour vos achats éventuels de livres !

Bonne lecture et n’hésitez pas à ajouter d’autres conseils de lecture dans les commentaires ou à signaler d’autres besoins de lectures orientées que je n’aurais pas traités dans cet article…

Aider les enfants à surmonter leurs peurs de la mort, ou bien un deuil ou une séparation brutale

  • Anton et les Rabats joie de Ole Könnecke : Anton arrive tout joyeux avec de quoi partager un bon goûter, mais il pose ses conditions : Greta, Nina et Lukas doivent le lui demander très gentiment. Vexés, ils refusent de se joindre à lui : ils ont trop de travail, disent-ils. Ils doivent ratisser, bêcher, biner. Anton se venge : il fait le mort !

  • L’ours qui voulait qu’on l’aime de Claire Clément et Carme Solé Vendrell : L’ours Jimmy dit tout fort ce que nous pensons tout bas : ” je veux qu’on m’aime ! ” Par malheur, la vie ne lui a pas laissé le temps de savourer l’amour de sa maman. Alors, un jour, Jimmy quitte sa grotte et part à la découverte de ce que personne ne lui a jamais appris : aimer. Il fait de belles rencontres : la marmotte qu’il appellera Petitemère et le petit lapin surnommé Petitchéri mais qu’il perdra tour à tour. Il parvient enfin à s’entourer de Petitsamis qui s’installent dans sa grotte et dont il prendra soin… Une belle histoire qui traite de l’amour et de la séparation avec beaucoup d’intelligence de finesse.

  • Si on parlait de la mort, de Catherine Dolto, Colline Faure-Poirée et Frédérick Mansot : Après la mort d’un être cher on est malheureux, on a du chagrin. On dit qu’on est en deuil…La mort, on doit pouvoir en parler, aux enfants comme aux tout-petits, leur donner les mots pour comprendre leurs émotions et leurs peurs et ce qui se passe lorsqu’une personne chère disparaît. Dire la vérité à un enfant lui permet de faire le deuil, d’exprimer son chagrin et de sentir peu à peu que la vie continue et qu’il a le droit d’être content de vivre.

  • Les questions des tout petits sur la mort de Marie Aubinais, Dankerleroux et Anouk Ricard : Entre trois et six ans, les enfants découvrent que la mort fait partie de la vie. Et les voilà posant mille questions, auxquelles il est souvent difficile de répondre. Ce livre invite les petits, à travers six contes, à trouver leurs propres réponses aux questions existentielles.

  • La vie, la mort, d’Astride Dumontet et Alexandra Huard : Dans la série des titres qui accompagnent l’enfant au quotidien, voici celui qui répond aux questions que les 6-8 ans se posent sur la vie et la mort. À l’âge où l’on découvre soudain que les événements qui nous arrivent peuvent être irréversibles, il est essentiel que l’enfant se sente compris dans son questionnement. Avec une grande finesse et une sensibilité compréhensive, l’auteur répond aux questions suivantes : Pourquoi la vie et la mort ne vont-elles pas l’une sans l’autre ? Comment est apparue la vie sur Terre ? Pourquoi c’est grave de tuer ? Et si personne ne mourait ?Comment mes parents m’ont-ils transmis la vie ? À quoi ça sert de vivre puisqu’on va mourir ? Pourquoi on est triste quand quelqu’un meurt ? Pourquoi les êtres vivants ont-ils besoin les uns des autres ? Est-ce que ça fait mal de mourir ? On va où quand on est mort ? Est-ce que j’oublierai mon chien quand il sera mort ?Combien d’espèces vivantes habitent sur notre planète ? Est-ce qu’on sait quand on va mourir ?Pourquoi ça fait peur de penser à la mort ? Du chat ou de l’homme, qui vit le plus longtemps ?

Pour aider les enfants à surmonter la séparation avec maman

  • Moi aussi je veux maman ! de Claude K Dubois et Stibane : ” Maman rentrera-t-elle quand tu auras fini de lire l’histoire ? ” demande Caramel. ” Mais oui ! ” assure Lulu… un peu inquiète.

  • Bébés chouettes de Martin Wadell et Patrick Benson, lorsque maman chouette part chasser et que ses bébés l’attendent…

  • Je t’aimerai toujours, quoiqu’il arrive, de Debi Gliori : Petit Renard est inquiet car il craint de ne plus être aimé de sa maman s’il fait trop de bêtises… Mais sa maman lui explique que leur amour durera toujours… quoi qu’il arrive ! Un album pour rassurer tous les enfants.

Pour aider l’enfant à gérer l’angoisse d’un déménagement

  • La famille Suricate déménage, de Yann Walcker et Bérengère Delaporte : À la naissance des triplés, Monsieur et Madame Suricate décident de déménager… Leur terrier est devenu bien trop petit ! Mais Max n’est pas du tout d’accord ! Quitter son terrier, sa chambre, son ami Barnabé ? Risquer de perdre tous ses jouets ? Hors de question ! Mais pendant le voyage, un événement crucial le fera complètement changer d’avis.

Pour aider l’enfant à gérer une séparation des parents, un divorce

  • Petit violon : le trio se sépare, Sylvie Sarzaud, dès 4 ans : Petit Violon assiste impuissant à la dégradation de l’ambiance du trio. Il a beau chanter plus fort ou faire la toupie sur la scène, rien n’y fait : il le sait au fond de lui, Dame Guitare et Monsieur Piano ne joueront plus jamais ensemble. Alors Petit Violon ne dort plus. Il se dit que ses parents se séparent à cause de lui, parce qu’il n’a pas su leur jouer le “la magique”. Et puis il fait la connaissance de Mademoiselle Clarinette…

  • Chez papa et chez maman, mes deux maisons, de Mélanie Walsh : Ma maman et mon papa n’habitent plus ensemble. Alors, parfois, j’habite avec ma maman et parfois, j’habite avec mon papa. Ils savent tous les deux que je n’aime pas dormir dans le noir. Alors, chez ma maman, j’ai une veilleuse en forme de panda et, chez mon papa, j’ai une jolie guirlande lumineuse.

Pour les enfants qui ont peur du noir, qui ont du mal à appréhender la nuit ou le sommeil, qui vivent difficilement la transition jour/nuit

Mika l’ourson qui a peur du noir de Yann Walcker et Nicolas Duffaut : A la veille de la nuit polaire, la nuit la plus longue de lannée, Mika lourson est terrifié. Dès que le soleil se couche, il a peur de tout : les ombres, les bruits, le vent… tout l’effraie ! Heureusement, sa cousine a décidé de lui venir en aide en affrontant toutes ses petites peurs, une à une, à l’aide d’une lampe de torche. Il va se rendre compte que ce qui le terrifie n’est que fruit de son imagination : l’abominable géant qui n’est en fait qu’un bonhomme de neige, les serpents qui ne sont que les skis du voisin plantés dans la neige, le dragon qui n’est en réalité qu’un gentil chien de traîneau …

  • Regarde dans la nuit, de Catherine Jousselme et Emiri Hayashi : Un bel album où l’enfant peut compter, page après page, les éléments qui illuminent la nuit : 1 Lune, 2 yeux, 3 fenêtres, 4 phares de voiture, 5 lucioles et… des milliers d’étoiles ! Sur chaque double page, un chat tout doux accompagne l’enfant dans sa découverte.

Comment ratatiner les cauchemars, de Catherine Leblanc et Rolland Garrigue: Les cauchemars  sont de vilaines bêtes qui s approchent pendant ton sommeil et t entraînent dans leur monde affreux. Ils ne savent plus quoi inventer pour t embêter ! Mais tu vas bientôt pouvoir dormir sur tes deux oreilles, car Roland Garrigue et Catherine Leblanc sont là pour te prodiguer des conseils cocasses en images pour ne plus jamais avoir peur des cauchemars ! Les trucs, les grigris et les formules magiques : tu sauras tout pour te débarrasser des mauvais rêves ! D’autant qu une étude scientifique récente a prouvé que verbaliser ses peurs nous aide grandement à nous en débarrasser… Une raison de plus pour lire ce livre loufoque à souhait !

Pour les enfants envahis par des questionnements et des idées noires

  • Et pourquoi ? de Michel Van Zeveren : un livre formidable qui avec très peu de mots parvient à aborder avec humour la question des « pourquoi » qui ne cessent de se bousculer dans la tête de certains enfants. Ce matin, le petit chaperon rouge se rend chez sa mère-grand, quand tout à coup, un grand méchant loup lui tombe dessus.
    «Rhâââââ ! Je vais te manger !» dit-il.
    «Et pourquoi ?» demande le petit chaperon rouge. A chaque réponse un nouveau pourquoi entretient leur échange et met le loup à bout de nerfs…

  • Comment ratatiner les idées noires de Catherine Leblanc et Roland Garrigue : Pas question de se laisser enquiquiner par des idées noires !
    Il existe toutes sortes d’idées noires. Des idées qui font peur ou qui inquiètent : un bobo, une mauvaise note, une dispute, une méchante remarque, ou une bagarre… Mais il ne faut pas leur donner trop d importance, car en fait elles ne sont pas invincibles… Et les idées en couleurs seront toujours plus résistantes et plus fortes !
    Face aux angoisses des petits, ce livre truculent propose une échappée belle sur le ton de l’humour et offre une soupape positive pour faire face tout en restant confiant.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!