J’ai décidé de franchir le pas et d’inscrire mon enfant dans une école où la méditation et l’entraînement à la pleine conscience sont les piliers d’éducation. Dans cette école, il peut recevoir un enseignement profond et humain. Il a la possibilité de se transformer et de s’ouvrir à lui-même comme au monde qui l’entoure. La pleine conscience lui permet chaque jour d’améliorer la qualité de ses apprentissages mais aussi sa qualité de vie. Il apprend à prendre soin de son être, à vivre en harmonie avec les autres, à les respecter, à les comprendre et à les aimer. Il prend conscience qu’il est relié à la Terre, au ciel et au soleil. Il prend conscience que son bonheur dépend du bonheur de chaque être. Il développe sa capacité de bienveillance et d’empathie, et son envie de contribuer au bien-être de tous. Il apprend à choisir quel adulte souhaite-t-il devenir demain.

Cet article fait partie d’un “carnaval d’articles” sur le thème “L’avenir de la méditation”. Il s’agit d’un événement inter-blogueurs dans lequel des blogueurs issus d’univers différents traiteront tous du même sujet imposé. Pour vous, lecteurs, c’est une façon de découvrir plusieurs approches autour de la question de l’avenir de la méditation et vous pourrez en apprendre énormément sur le sujet. Un livret réunissant tous les articles vous sera offert. Je vous propose de visiter le blog christophe-lorreyte.fr en cliquant ici sur le lien, et à découvrir ses articles inspirant pour aider chacun à cheminer vers le bonheur. Pour en savoir plus sur ce carnaval d’articles, cliquez sur ce lien !

La méditation pratiquée à l’école, pour des enfants sereins, attentifs et épanouis

La méditation du matin

Le matin, lorsque tous les enfants arrivent, ils se réunissent dans la Salle de Méditation après avoir ôté leur chaussures. Il n’y a pas de meubles dans cette salle pourtant immense. Le sol est en parquet, et de jolis coussins ronds de différentes couleurs ornent le sol tels des petits cailloux. A l’entrée, de fines couvertures sont mises à disposition pour couvrir ses jambes les jours de froid si on le souhaite. Cette salle me fait penser au chapiteau de la Master School au Texas, là-bas on l’appelle Centre de Tranquillité.

Tous les enfants et tout le personnel de l’école se réunissent ici pour accueillir une nouvelle journée ensemble. Ils s’assoient pendant quelques minutes de méditation guidée. On y récite une intention pour le bonheur de tous les êtres vivants, on y respire en pleine conscience, on dépose ses pensées et ses émotions, on y pratique des visualisations pour se remplir de lumière ou encore souffler de l’amour sur la Terre entière.

Ensuite tout le monde pratique quelques postures de yoga pour réveiller le corps et l’esprit en douceur. Dans le doux murmure des respirations, enfants et adultes exécutent ensemble les salutations au soleil et étirent doucement leurs membres, dans un calme tranquille.

via GIPHY

Après cette séance de méditation et de yoga, tout le monde a l’esprit apaisé, libéré des distractions et plus concentré pour commencer à travailler.

La marche en pleine conscience, après la récréation

Pour se recentrer après avoir couru dans tous les sens, joué et crié pendant le temps de la récréation, tout le monde se rassemble et se met en cercle. Dans la cour, une marche de pleine conscience démarre. Chacun doit marcher en silence, en ressentant tous les mouvements de son corps, en se déplaçant lentement pour sentir le contact des pieds avec le sol, l’air autour de soi, pour être à l’écoute des bruits alentours. Les enfants ont adoré la marche qui consiste à imaginer qu’ils avancent sur une couche de neige en posant leurs pieds délicatement pour laisser une empreinte jolie, parfaitement dessinée sur le sol blanc. Un autre jour, ils ont été invités à imaginer que de chaque pas jaillit une fleur sur le sol et qu’une traînée de fleurs éclatantes se crée à mesure qu’ils avancent.

Un moment de tranquillité, quand on le souhaite

via GIPHY

 

Dans toutes les classes existe un Coin de Tranquillité. Les enfants peuvent s’y installer pour quelques minutes lorsqu’ils ressentent le besoin de se calmer, de retrouver leur concentration ou encore de lâcher prise avec une émotion qui les envahit. Des casques pour enfants sont branchés et diffusent une musique douce et relaxante pour leur permettre pendant ces moments de se couper de la classe.

Ils peuvent simplement faire une relaxation qui consiste à respirer pour se recentrer et retrouver la paix en eux-même.

Des CD et vidéos de mini-méditations sont aussi à leur disposition avec des thèmes proposés :

  • chasser le nuage de la colère.
  • Faire la respiration spaghetti
  • Entrer dans sa bulle de tranquillité
  • Passer sous la cascade de lumière
  • Mettre des fleurs dans son coeur
  • Voyager au pays de la joie
  • Déposer ses pensées dans un lotus…

Pour s’installer, ils se dirigent vers le fond de la classe, passent derrière un petit paravent sur lesquels de jolis bambous sont peints et s’installent sur un tapis en forme de nuage. Ils peuvent aussi s’y allonger s’ils en ressentent le besoin.

Une classe qui évolue en pleine conscience, constituant une famille bienveillante

Des activités pour développer l’amitié et l’esprit de coopération

Chaque semaine, une petite activité est prévue pour aider les enfants à améliorer leur façon de vivre ensemble et développer un esprit de fraternité.

Un jour par exemple, sur le bureau de chaque enfant une feuille a été distribuée. Une fleur qui ressemble à une marguerite était représentée sur la feuille.

Chaque enfant y a noté son prénom dans le cœur de la fleur. Puis il a passé la feuille à son voisin. Les feuilles sont passés d’élève à élève et chacun devait y noter la qualité qu’il reconnait en l’enfant dont le nom était inscrit, c’est à dire ce qu’il apprécié le plus en ce camarade. Chacun écrivait une qualité sur l’une des pétales de la fleur. A la fin, chacun a récupéré sa feuille. Toutes les pétales étaient remplies de jolis mots et l’enfant pouvait alors découvrir ce que ses camarades appréciaient chez lui et les qualités qu’ils percevaient en lui :

  • joyeux
  • calme
  • aventurier
  • drôle
  • gentil…

Sur un tableau prévu à cet effet, chacun a accroché sa fleur. Le tableau était couvert de fleurs magnifiques portant le nom des enfants et sur les pétales on pouvait lire toutes les belles qualités qu’ils possèdent.

Des temps de parole pour apprendre à exprimer ses émotions

Chaque jour, un petit temps est prévu pour s’exprimer librement, parler de ses émotions et être à l’écoute de ce que ressentent les autres camarades. Les enfants se passent un bâton de parole à tour de rôle pour dire comment il se sentent aujourd’hui et exprimer leur émotion du jour. Les autres écoutent en silence. Pour les aider, ils peuvent simplement parler de la météo de leur cœur en indiquant s’il fait soleil, s’il y a quelques nuages ou s’il pleut. Ils peuvent s’ils le souhaitent dire autre chose. Une petite méditation clôt la séance pour se souhaiter à soi-même de se sentir bien dans son coeur, puis le souhaiter à chaque enfant de cette classe et enfin à tous les enfants de la Terre.

Des activités et jeux sont proposés aux enfants pour apprendre à connaître, identifier et mieux gérer ses émotions. Ils apprennent ainsi à devenir maître de leurs émotions.

Apprendre à gérer des situations de conflits

Lorsqu’un conflit naît entre deux ou plusieurs enfants, l’enseignant invite les enfants à raconter aux autres un événement ayant généré la dispute. Elle précise auparavant que les enfants doivent raconter en ne portant aucune critique sur un autre enfant mais en utilisant le “je” pour exprimer ce qu’il a vécu et comment il l’a ressenti. Une fois que tous les enfants concernés ont pu s’exprimer, tous les enfants sont invités à imaginer comment la situation aurait pu se passer mieux, sans conflit. Les enfants peuvent alors jouer les scènes proposées pour les expérimenter. La séance se termine par une Méditation de l’Amitié qui consiste à envoyer des pensées d’amitié à tous ceux que nous connaissons, et en particulier à ceux avec lesquels nous nous sommes un jour disputé, et à souhaiter pouvoir être en paix, avec eux. Les enfants sont aussi invités en pensées à prendre conscience de ce qu’ils ont dit ou fait un jour et qui a causé de la peine à un autre enfant. Toujours en pensée, l’enfant dire “pardon” à cette personne et aussi se pardonner lui-même pour ce qu’il a fait.

Une corbeille de fleurs en papier est laissée à disposition des enfants. Après la méditation, ils peuvent s’ils le souhaitent, déposer une fleur sur le bureau d’un camarade pour lequel ils ont demandé pardon au cours de la méditation puis revenir s’asseoir. La classe peut alors reprendre.

Développer le sens de l’entraide et l’acceptation des différences

Lorsqu’un enfant a des difficultés particulières dans l’apprentissage ou dans l’intégration sociale par exemple, l’enseignant explique aux autres de quoi souffre cet enfant (troubles autistiques, troubles dys, phobie, troubles du langage ou troubles moteur…). Les enfants de la classe sont encouragés à proposer des solutions pour que l’enfant soit aidé au mieux. Un parrain peut être désigné pendant une certaine durée par exemple pour aider l’enfant dans ses difficultés : un enfant qui est très isolé pourra par exemple être aidé par un autre enfant désigné comme parrain pour l’aider à s’intégrer au autres enfants et pouvoir jouer avec eux pendant la récréation. Pour un enfant qui a des troubles moteur, l’enfant parrain pourra venir l’aider à découper au ciseau par exemple.

Se relier à son corps et à la nature en pleine conscience et en méditation

La Méditation du Repas.

Dans la cour, un immense carré potager permet de faire pousser des légumes pour préparer à manger le midi. Les enfants entretiennent eux-mêmes le potager dans leur temps scolaire. Ils apprennent à planter, arroser et prendre soin de la nature. A l’heure du déjeuner les enfants s’installent dans des petites tables rondes qui accueillent chacune 5 enfants. Ils se tiennent la main et prennent quelques minutes de méditation pour remercier la nature de leur apporter toutes ces bonnes choses à manger, remercier tous ceux qui ont travaillé pour contribuer à préparer ce repas et remercier tous ceux qui sont assis avec eux pour partager ce déjeuner.

La collation de pleine conscience

En milieu de matinée, les enfants se regroupent dans la Salle de Méditation pour partager une collation en pleine conscience. Chacun prend un bol avec quelques morceaux de fruits et peut aller s’asseoir en silence sur un coussin. La méditation guidée par un pratiquant consiste à amener les enfants à manger lentement, en prenant le temps de ressentir chaque goût, chaque texture, d’observer les aliments, de ressentir les mouvements de la mâchoire pendant la dégustation…Les enfants peuvent aussi prendre conscience que ces morceaux de fruit deviennent une partie d’eux-même lorsqu’ils les mangent.

Un temps d’échange permet ensuite de discuter de l’alimentation :  de quoi a eu besoin ce fruit pour pousser ? Quelles sont toutes les personnes qui ont dû intervenir avant que tu ne puisses le goûter ? As-tu alors ressenti le soleil, la Terre, la main de la personne qui l’a cueilli et le chauffeur du camion qui a amené ce fruit dans l’école, en croquant les morceaux de ce fruit ? Qu’as-tu ressenti en mangeant dans le calme ? As-tu découvert des choses ? Sais-tu combien de temps a mis ce fruit pour mûrir ?…

La promenade en pleine conscience

Une après-midi par semaine est consacrée à une promenade de pleine conscience dans la nature. Différentes activités y sont organisées. En voici quelques unes :

– créer un mandala nature tous ensemble, en plaçant un élément tel une grosse pierre au centre puis en déposant de façon symétrique en constituant des cercles de plus en grand des feuilles d’automne, des fleurs des champs, des branches ramassées au sol, ou encore des glands ou des châtaignes…

– marcher en file indienne dans le silence en écoutant les sons de la nature, en respirant les parfums et en ressentant ses pieds s’ancrer dans le sol.

– s’allonger sur l’herbe et observer les nuages pour y deviner des formes d’animaux, laisser l’imaginaire agir et s’inventer des histoires… après cette méditation de contemplation, les enfants racontent ce qu’ils ont vu, quelles histoires les nuages leur ont inspiré et comment ils ont vécu ce moment.

– chaque enfant choisit un arbre qui l’inspire, l’entoure de ses bras pour lui dire bonjour puis s’assoit un instant en méditation pour écouter le message que l’arbre va lui murmurer. Il Reste ainsi en pleine conscience le temps de ressentir ce que l’arbre mais aussi tout ce qui l’entoure, pierres, insectes, mousse, ont à lui dire. Puis il écrit ce message sur un papier ou en dessine la signification. De retour à l’école, tous les petits papiers seront collés ensemble sur un feuille grand format qui sera accrochée sur le mur et tous les messages seront lus et regardés.

Prendre soin des animaux et profiter de leur pouvoir apaisant

Dans l’école les enfants vivent en lien avec les animaux et ont la responsabilité d’en prendre soin. Quelques chats se promènent parfois dans les classes et l’un d’entre eux parfois s’endort sur le bureau d’un enfant qui travaille ou sur les genoux d’un enfant qui médite. Un petit enclos de verdure au fond de la cour accueille des tortues de terre, des canards et des poules. A tour de rôle, les enfants ont pour mission de les nourrir, de leur parler, de veiller à ce qu’ils ne manquent de rien. Ils apprennent ainsi à respecter et protéger tout être vivant. A l’intérieur de l’école, les enfants apprennent à respecter chaque plante, chaque animal, chaque minéral, chaque être humain.

J’avais décidé d’inscrire mon enfant dans une école comme celle-là mais je n’en ai trouvé aucune en France. Mais j’ai bon espoir. Car dans de nombreux pays, la méditation et la pleine conscience sont enseignés aux enfants à l’école, pour leur permettre de vivre dans l’instant présent. C’est le cas en Allemagne, en Colombie britannique en Belgique et plus encore au Canada et en Nouvelle Zélande, mais en France également où quelques initiatives se font jour.

Et les résultats sont là : diminution des incivilités à l’école, baisse des conflits et amélioration de l’ambiance dans les classe, meilleure concentration…

Alors dans le futur, j’en suis intimement persuadée, des écoles qui incluent un véritable programme de méditation et de pleine conscience fleuriront en France et nos enfants pourront grandir en développant une solide intériorité, en cultivant leur paix fondamentale, en créant une intention altruiste et bienveillante. Et ces enfants, lorsqu’ils deviendront adultes, créeront le monde de demain. C’est le vœu que je fais pour l’avenir de la méditation.

Je souhaite exprimer ma très sincère gratitude envers Thich Nhat Hanh et la Communauté du Village des Pruniers, qui au travers de leur livre merveilleux “Semer les graines du bonheur dans le coeur de nos enfants, initiation ludique à la pleine conscience” m’ont inspiré pour la rédaction de cet article.

Cet article vous a-t-il inspiré ? Pensez-vous que l’enseignement de la méditation à l’école soit une bonne chose ? Avez-vous expérimenté les pratiques de pleine conscience ? Partageons ensemble, les commentaires c’est juste en-dessous !

Partager l'article
  • 22
  •  
  •  
  •  
  • 5
  •  
Total
5
Shares
error: Content is protected !!