tableau-de-motivation-enfants

Le tableau de motivation est un outil très efficace pour accompagner les enfants qui ont des troubles de comportement mais aussi pour tous les autres enfants qui ont un comportement négatif que vous ne parvenez pas à faire disparaître malgré tous vos efforts. A l’aide du tableau de motivation, l’enfant se sentira accompagné dans son travail de progression de son comportement, il pourra constater ses progrès et en retirer une meilleure estime de soi !


L’éducatrice spécialisée qui s’occupe de notre enfant a beaucoup utilisé le tableau de motivation et les résultats sont vraiment incroyables. Du coup, j’ai appris auprès d’elle à les utiliser pour qu’en tant que parents nous soyons capables de fixer des objectifs à notre enfant et l’accompagner d’une façon positive. C’est très simple, il suffit de connaître quels principes d’application et vous pourrez vous aussi utiliser ce formidable outil avec vos enfants !

Le tableau de motivation : un outil pour changer les mauvaises habitudes des enfants

Diverses raisons peuvent amener un enfant à développer une façon inappropriée de gérer une situation. Au fur et à mesure que la situation se répète et que l’enfant y répond d’une mauvaise façon qu’il reproduit à l’identique, ce comportement inadapté devient une habitude puis une sorte d’automatisme. Le cerveau a appris à réagir toujours de la même façon et réponds à la même situation comme par réflexe.
Prenons l’exemple d’un enfant qui a du mal à gérer une frustration en raison d’un trouble autistique, d’un trouble de comportement ou simplement d’une hypersensibilité. La frustration est une situation vécue de façon très douloureuse et comme personne ne lui a appris à gérer cette émotion intense, il a lui-même maladroitement dû trouver une façon d’exprimer cette souffrance. Ainsi, il va réagir à la frustration par une crise violente de pleurs, de cris ou même de gestes agressifs. Plus les frustrations vont se répéter, plus l’enfant va développer une habitude de réagir par une crise. Par la suite, même s’il souhaite avoir une attitude différente, cela devient très compliqué pour lui car son esprit a intégré l’équation :

Frustration = crise de pleurs, de cris et gestes agressifs

C’est comme s’il était programmé à réagir toujours de cette manière et il n’est plus vraiment maître de ses actes lorsque cette situation surgit.
Le tableau est là pour l’aider à changer cette habitude. Elle suppose un double travail qui est, d’une part, d’apprendre à l’enfant comment agir d’une autre façon en lui montrant quelles sont les manières acceptables pour faire face à la tristesse et à la colère qui s’emparent de lui au moment où la dite situation se présente.

C’est au départ une chose qui sera compliquée car le cerveau aura intégré l’ancienne façon d’agir. Mais s’il fait l’effort d’agir différemment une fois, puis deux, puis une dizaine fois, puis une quinzaine, la nouvelle façon de se comporter deviendra à son tour une habitude et remplacera l’ancienne. L’enfant aura donc de moins en moins de mal à adopter la façon appropriée de réagir. Une nouvelle programmation aura été opérée dans son cerveau.

Sur l’exemple de la frustration, l’équation devra être remplacée par une nouvelle :

Frustration   ≠   crise de pleurs, de cris et gestes agressifs
⇒ Respirer profondément / prendre un objet réconfortant dans les mains / faire un câlin
⇒ La tristesse et la colère se dissipent, je retrouve mon calme.

Réaliser le tableau de motivation 

Un tableau de motivation peut facilement être réalisé soi-même. A la fin de cet article, je vous ai mis des liens à télécharger de tableaux que j’ai réalisé moi-même, pour vous donner un exemple de tableau que vous pouvez faire vous-même.

Néanmoins si vous n’avez pas le temps ou si vous préférez utiliser un outil vraiment adapté, illustré et ludique, il en existe plusieurs. Je vous en présente deux qui sont très bien, mais vous pouvez en trouvez d’autres sur Amazon.

Le premier que je vous recommande a un design spécialement conçu pour attirer l’attention des enfants. Grâce à son matériau magnétique, vous pouvez le placer au réfrigérateur ou au mur avec son cordon. En le mettant à la portée des enfants, ils peuvent facilement ajouter leurs étoiles et garder la motivation pour atteindre leur prochain objectif. Totalement personnalisable, vous pouvez choisir parmi 12 activités illustrées ou créer des thèmes vous-même en utilisant les marqueurs intégrés :

 

 

Vous pouvez aussi opter pour un cahier. Celui-ci par exemple contient 30 tableaux de récompense pour enfants. Chaque tableau est constitué de cases pour les tâches à réaliser et les objectifs à atteindre par l’enfant chaque semaine, avec également les récompenses qu’il va recevoir. Il comprend plus de 300 autocollants et des illustrations amusantes réparties en trois thèmes : la fête foraine, les animaux de compagnie et les parcs.

Pour les enfants autistes, ce tableau interactif aide à enseigner une gamme de comportements acceptables et inacceptables  . Avec 17 symboles de comportement et 10 tiques, il est adaptable à l’enfant et à ses besoins personnels. Est utilisée la haute qualité “Symboles Picture Communication” (PCS) par Mayer-Johnson.


Mettre en place le tableau de motivation 

Vous devez d’abord prendre le temps de discuter avec votre enfant du comportement inadapté dont il fait preuve dans certaines situations. Il faut lui expliquer que cette façon d’agir n’est pas bonne et lui montrer comment il peut agir d’une façon plus appropriée. Expliquez pourquoi sa façon d’agir n’est pas acceptable : Il a parfaitement le droit d’être triste ou en colère mais il n’a pas le droit de crier sur les autres, encore moins de les taper. C’est important de préciser que ce n’est pas l’émotion qu’il ressent qui pose problème car cette émotion est normale et nous ressentons tous des émotions de tristesse, de colère ou de dégoût face à une situation qui nous déplait. Il faut lui dire que personne n’a l’intention de lui enlever ses émotions qui lui appartiennent et qui montrent qu’il a un cœur et ressent des choses. En revanche, ce que vous lui proposez, c’est de l’aider à changer sa façon d’exprimer cette émotion et lui apprendre à réagir à cette émotion d’une bonne façon : l’enfant peut respirer profondément, venir dire à maman que la situation est difficile à accepter pour lui, faire un dessin pour exprimer son émotion, prendre un moment de calme dans sa chambre, prendre un petit objet qui deviendra son appui dans ses moments (pour mon enfant il s’agit un petit hibou en bois), écrire sur un petit papier sa colère puis froisser et jeter le papier…

Ensuite vous allez noter sur un papier le comportement qui est à bannir et ce qu’il peut faire à la place : l’enfant pourra choisir entre plusieurs solutions que vous lui proposez ou bien en trouver lui-même. L l’enfant peut respirer profondément, venir dire à maman que la situation est difficile à accepter pour lui, faire un dessin pour exprimer son émotion, prendre un moment de calme dans sa chambre, prendre un petit objet qui deviendra son appui dans ses moments (pour mon enfant il s’agit un petit hibou en bois), écrire sur un petit papier sa colère puis froisser et jeter le papier…

Pour les petits enfants (moins de 7 ans), il est essentiel d’illustrer les propos par des images, surtout si l’enfant souffre de troubles du spectre autistique. Vous pouvez choisir deux pictogrammes représentant la situation à bannir (qui sera représentée barrée ou dans un sens interdit) et la situation préconisée à la place. Certains smileys peuvent aussi faire l’affaire, ou un petit dessin que vous trouverez sur internet…

Le mieux est encore d’utiliser des pictogrammes qui colleront parfaitement avec le message que vous avez à faire passer. Personnellement je craque sur ceux-ci qui sont vraiment ludiques, créés par la maman d’un petit garçon asperger… Le coffret est à 39 euros mais très complet et vous pourrez utiliser les pictogrammes pour rappeler quelques règles sur le frigidaires, communiquer plus facilement avec l’enfant en jouant avec les petites images…

Si votre enfant n’a pas accès au langage ou très difficilement, ou bien qui nécessite un support visuel (en raison d’un déficit d’attention par exemple) n’hésitez pas, il vous faut absolument ces pictogrammes !

 

Vous devez ensuite définir quel sera la récompense que l’enfant obtiendra s’il parvient à relever ce défi. Il peut s’agir d’une sortie avec vous, ou simplement d’un temps défini que vous lui consacrez pour jouer avec lui. Vous pouvez aussi prévoir de lui acheter quelque chose qui lui fera plaisir comme un livre ou un petit jouet. Il peut aussi s’agir d’une autorisation exceptionnelle, par exemple une soirée pizza devant la télé ! Pour ma part, j’ai déjà fait une sortie théâtre, une sortie cinéma, et prévu des petits jeux autour des thèmes que mon enfant aime (déterrer les squelettes de dinosaures, faire son propre cristal, des expériences à faire la nuit…), tous trouvés à des prix entre 2 et 5 euros dans des vides-greniers et conservés cachés dans une étagère pour les tableaux de motivation !

Prévoir une petite image du cadeau que vous prévoyez ou au moins la représentation visuelle d’un cadeau emballé pour que l’enfant comprenne bien qu’il aura la satisfaction de se dire qu’il aura gagné ce cadeau grâce à son travail et à ses efforts !

A ce stade vous pouvez préparer le tableau qui permettra de noter au fur et à mesure si l’enfant a bien rempli les objectifs. Déterminer comment vous allez évaluer : il peut s’agir de gommettes à code couleur (rouge si c’est mauvais, orange si c’est moyen et vert si c’est très bien par exemple) ou bien de smiley (sourire vert si tout est OK, le petit smiley rouge mécontent si l’enfant a mal agi), des soleils et des nuages, des étoiles, ou bien des images de quelque chose qu’il aime particulièrement, des stickers de poissons, de sirènes, de tracteurs … L’avantage des autocollants c’est qu’il peut les coller lui-même !

L’utilisation du tableau de motivation 

L’idée est d’encourager l’enfant à modifier son comportement, d’en suivre l’évolution, et de féliciter les améliorations ! L’idée n’est pas de sanctionner ni de punir, au contraire cela ne ferait que le dégouter des tableaux de motivation et annuler tout l’aspect positif de la démarche…

Faites votre maximum pour que votre enfant obtienne de bonnes évaluations et gagne son cadeau. Ainsi, si le comportement commence à se dégrader, faites-lui simplement remarquer qu’il s’était engagé à supprimer ce comportement inadapté et rappelez-lui qu’il s’est très bien comporté jusqu’à présent et qu’il faut continuer ! Soyez positif, encourageant, soutenant ! Vous savez combien il est difficile de changer une mauvaise habitude car vous avez pu le tester sur vous-même, alors soyez compatissant ! Rappelez-lui les bonnes manières qui peuvent l’aider et que vous avez notées ensemble, proposez-lui d’en mettre une en application ensemble… Ne laissez pas votre enfant se débrouiller seul pour gérer la tristesse ou la colère s’il n’en a pas été capable jusqu’à présent. Aidez-le beaucoup au début puis au fur et à mesure qu’il prend confiance, intervenez de moins en moins.

Vous pouvez aussi décorer le tableau au fur et à mesure par des petits stickers d’encouragements, il y sera très sensible !

L’enfant peut être fier de mettre lui-même ses évaluations au fur et à mesure. Faites-lui dessiner le coeur qu’il a obtenu ou le soleil, ou encore mieux, faites-lui coller un sticker rigolo pour chaque bonne évaluation. Ces petits smileys “cool attitude” peuvent parfaitement remplir les cases d’évaluation positives !

Si l’enfant a eu un comportement négatif, dites-lui au moment de poser l’évaluation, dites-lui que pour cette fois, comme sur le reste de la journée il s’est bien comporté vous lui mettez une bonne évaluation mais qu’il faut qu’il soit vigilant demain et qu’il doit bien se comporter tout au long de la journée…
Il peut être intéressant de prévoir une ou deux mauvaises évaluations pour conserver toute la crédibilité du tableau aux yeux de votre enfant ; Prévoyez donc que l’enfant obtiendra son cadeau par exemple s’il a moins de trois bonhommes rouges sur les 10 ou 15 cases prévues… Bref, prévoyez une place pour les petits dérapages, qu’ils puissent être notés sans pour autant mettre l’enfant en échec sur l’ensemble du tableau.

Quelques erreurs à ne pas commettre

– Ne fixez pas plus d’un ou deux objectifs à la fois.

– Ne pas prévoir de tableau qui s’étend sur une durée trop longue, les enfants ne parviendront pas à appréhender le défi sur un mois, ils y perdraient leur motivation. De la même façon, le tableau ne doit pas comporter plus de 20 cases maximum, 10 pour un tout petit enfant.

– Ne suivez pas plusieurs tableaux à la fois. Il faut être patient, prendre le temps de gagner les batailles unes par unes, prioriser et toujours se souvenir qu’en voulant tout d’un coup vous risquez fort de n’obtenir aucun résultat durable. L’enfant a besoin de temps pour intégrer les changements qu’il vit à l’intérieur…

– N’enchaînez pas les tableaux, un quotidien complètement géré par des tableaux de motivation deviendrait rapidement un cauchemar pour votre enfant et la technique perdrait de son effet…Espacez les tableaux et faites des pauses, l’enfant en a besoin.

– Ne tombez pas dans le vice de menacer votre enfant en permanence d’une mauvaise évaluation. Il doit se construire par lui-même en dehors des chantages et des menaces. Votre rôle est davantage de lui rappeler ce à quoi il s’est engagé et de l’aider à sortir gagnant.

– Félicitez-le lorsque son tableau est terminé et qu’il a remporté son cadeau, dites-lui qu’il l’a gagné parce qu’il a su modifier son attitude et qu’il a été très courageux ! Prenez aussi le temps de discuter avec lui des bénéfices qu’il a retiré de ces changements : il est important qu’il prenne conscience que ce qu’il a d’abord gagné c’est plus de sérénité et de bien-être, le cadeau n’est finalement qu’accessoire, faites-le lui remarquer, c’est essentiel !

Pour vous aider

Vous trouverez en lien un exemple de fiche que j’ai élaborée pour aborder l’échange qui précède la mise en place du tableau : présentation du comportement à modifier, par quoi le remplacer, quel cadeau est prévu si le défi est relevé… Je n’ai rédigé la fiche qu’après un échange avec mon enfant, ce qui nous a permis de définir ensemble le cadre; il a pu apporter ses idées et s’impliquer dans la définition des solutions à adopter. Le tableau n’en est que plus efficace ! En deuxième page vous trouverez le tableau de motivation correspondant.

Cliquez sur le lien ci-dessous :

TabMotivDéfiSemaine

L’autre exemple est un tableau que j’avais initié pour encourager mon enfant à intensifier les séances de mini-méditation. Il prévoyait 10 séances. Le tableau est terminé depuis deux mois mais mon petit garçon continue régulièrement de faire les méditations (il les accueille toujours de bon cœur et me les réclame même souvent). L’habitude est prise, je l’aide à présent à garder cette bonne habitude mais plus besoin de récompense, il a compris en l’expérimentant que ces pratiques étaient bonnes pour lui…

Voici le lien :

TabMotivMéditation

Voilà, n’hésitez pas à faire des retours de vos expériences autour des tableaux de motivation et pourquoi pas à compléter ces réflexions. Bon courage à vous, chers parents et éducateurs bienveillants !

Note sur vos achats éventuels :

Les produits proposés à l’achat sur cette page sont des liens affiliés qui me permettent de toucher une commission si vous choisissez d’acheter ce/ces produits. Le prix ne change pas pour vous, le lien vous renvoie d’ailleurs directement vers le site Amazon. En revanche, je toucherai une petite commission qui me soutient dans le projet que je défends à travers ce blog, alors merci de passer par ici !

Partager l'article
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

  1. Cette démarche de tableau est glissante, et peut rapidement glisser vers l’enseignement d’une motivation purement extérieure du comportement qu’on cherche à développer…
    https://les6doigtsdelamain.com/le-piege-des-recompenses/
    Il serait bon je pense que l’enfant évalue lui-meme son succès par rapport à l’objectif, et analyse ce qu’il pourrait encore améliorer, alors, on ne le juge pas, mais on l’accompagne !
    Attention aussi au “cadeau” à obtenir.

    1. Je te remercie d’avoir répondu à ma demande, que tu puisses apporter une contribution de réflexion pour que ces tableaux soient plus orientés dans le sens d’une éducation positive, afin de s’éloigner davantage de l’idée d’une récompense, tout en conservant l’efficacité de cette méthode sur les enfants atteints de troubles notamment. En réalité, dans l’application, nous encourageons toujours l’enfant à s’évaluer lui-même et à coller lui-même les stickers d’évaluation, si besoin nous en discutons ensemble mais en général c’est plutôt parce qu’il est assez exigent envers lui-même, et trop parfois ! J’aime ton idée de l’encourager à analyser ce qu’il pourrait améliorer, je vais le tester et je pourrais faire évoluer l’article à l’aune de tous ces conseils…La démarche peut surprendre si on a l’habitude de s’adresser à des enfants “neurotypiques” et j’avoue qu’au départ toute la philosophie de la méthode ABA m’a amené à me poser de nombreuses questions (je me réserve d’ailleurs un avis sur cette méthode pour l’instant). Les tableaux de comportements visent à casser un schéma dans lequels les enfants autistes notamment s’enferment parfois eux-mêmes et à leur prouver leur capacité à évoluer pour vivre mieux. Une fois qu’ils ont pu en prendre conscience, les progrès peuvent se poursuivre sans le tableau, comme je l’ai expliqué dans mon article. Il ne faut pas oublier que ces enfants différents ont parfois besoin d’un accompagnement spécifique avant de pouvoir peu à peu accéder à une “idéale” responsabilisation. Merci pour cet échange qui nous fait tous évoluer !

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!