Les prises en charge des enfants souffrant de troubles de l’enfance et/ou de handicap se font généralement auprès de structures institutionnelles multidisciplinaires. Les éducateurs en libéral sont rares et les parents ne pensent souvent pas à cette possibilité pour leur enfant. Néanmoins, il s’agit d’une mesure qui peut s’avérer très adaptée à certains enfants, soit en complément d’une prise en charge plus globale, soit en alternative à des dispositifs tels que l’hôpital de jour par exemple. Pour notre part, c’est une des meilleures décisions que nous avons prises pour notre enfant.

Nous avons fait appel à une éducatrice libérale spécialisée, Marie Coll, à une époque où nos demandes de prises en charge en hôpital de jour restaient sans réponse faute de place. Notre enfant, Tristan, était suivi dans un CMP qui ne nous recevait qu’une fois par mois pour des bilans de situation. Sur les conseils de l’assistante sociale du CMP, nous avons pris contact avec Marie et ce fut une des meilleures initiatives que nous avions prises en 4 ans.

Une approche sur-mesure

L’intervention d’un éducateur libéral permet tout d’abord une intervention à domicile. Pour des enfants qui peuvent éprouver de réelles difficultés à quitter leur environnement habituel et à se confronter à des lieux extérieurs, la tenue des séances dans leur lieu de vie, parfois même dans leur chambre, est un point très positif. En effet, les enfants sont plus apaisés et peuvent alors réellement se concentrer sur le travail éducatif et comportemental qu’ils ont à faire.
Mais surtout la méthode est parfaitement adaptée à l’enfant. L’éducateur est dans une relation de face à face avec un enfant qui a sa personnalité, ses difficultés, son handicap, son histoire de vie. Tous deux vont pouvoir apprendre à se connaître et ne sont pas contraints par le groupe. L’éducateur peut donc réellement construire et expérimenter des approches en fonction de l’enfant qu’il accompagne. Il est libre de pouvoir pleinement adapter les mesures à mettre en place.
Marie a pu aisément établir une connaissance des réactions de Tristan en fonction des comportements qu’elle pouvait adopter avec lui. Elle a pu repérer ce qui fonctionnait bien avec lui, comme par exemple les tableaux de comportement positifs ou encore les agents renforçateurs. Elle a très rapidement éliminé les attitudes qui s’avéraient improductives pour Tristan.

Un lien de confiance et d’intimité

Très rapidement, les progrès ont été fulgurants. Tristan devenait plus apaisé au fur et à mesure qu’il (ré)-apprenait les règles de vie et les règles sociales de façon pragmatique. Le lien de confiance a pu rapidement se mettre en place et Tristan a pu exprimer auprès de Marie des sentiments très personnels au travers de temps d’échange dans le calme et dans l’intimité d’une relation à deux.
La qualité de l’échange que j’ai pu entretenir avec elle n’a rien de comparable avec ce que j’ai pu expérimenter avec le CMP, l’hôpital de jour, ou avec le pédopsychiatre en libéral. Nous prenons le temps en début et fin de séance pour s’apporter tous les éléments d’information. Je peux pendant les moments où nous nous croisons la voir agir avec Tristan et ces brefs temps m’ont réellement permis de progresser, et notamment d’améliorer ma façon de réagir lorsque Tristan a un comportement inadapté. Comprenant mon envie d’apprendre, elle a même filmé une séance éducative avec Tristan afin que je puisse voir comment elle s’y prend et ainsi évoluer dans mon rôle de mère.
Enfin, la complicité est même allée au-delà par des échanges à distance. Le cahier de suivi qu’elle remplit lui permet d’évoquer des points qu’il serait difficile d’aborder devant Tristan. Elle n’hésite pas également à envoyer un texto ou un message internet pour des points de rappels ou des petits éclairages. Tristan peut aussi envoyer une petite photo d’un évènement qu’il vit et souhaite partager avec elle. En réalité, notre éducatrice à domicile est devenue peu à peu un membre de l’environnement proche de Tristan, indispensable à son évolution. Elle a aussi apporté un soutien considérable pour les parents égarés que nous étions avant de la rencontrer. En tant que maman, je me suis sentie beaucoup moins seule. J’avais enfin un professionnel qui était là pour me guider dans des choix parfois délicats (adhésion hôpital de jour, choix de l’école, montage des éléments de la prise en charge, conseils sur les autres professionnels tels que la psychomotricienne, l’orthophoniste….).

Une guidance de terrain sur les lieux de vie de l’enfant

Les enfants atteints de troubles autistiques, d’hyperactivité, de troubles de comportement ou avec haut potentiel, ou encore d’autres handicaps plus sévères, vivent de profondes souffrances sur le plan social. Ils sont confrontés à des lieux collectifs sans avoir les codes pour s’y adapter.
Par l’intervention de l’éducatrice, nous avons pu mettre en place un accompagnement de Tristan justement là où il en avait besoin. Nous avons donc conventionné avec le centre aéré et avec l’école et Marie accompagne notre enfant dans ces lieux pour lui apporter un coaching en direct. Tristan a pu alors reprendre doucement le chemin de l’école, affronter ses peurs, et être guidé afin de construire une relation sereine avec ses pairs, alors qu’il avait développé une phobie de l’école et des enfants qui nous avait amenés à le déscolariser pendant un an. Marie l’emmène aussi dans des lieux qui génèrent de fortes angoisses chez lui, c’est-à-dire des lieux bruyants, où il y a beaucoup de monde, comme les supermarchés, ou encore les lieux où les codes sont particulièrement stricts, où il faut se taire et ne pas bouger de partout…Elle conduit un travail de patience, sur le terrain, l’apprentissage se faisant en temps réel au fur et à mesure des difficultés rencontrées.
Tristan apprend à comprendre les réactions des adultes comme des enfants, à répondre de manière appropriée et à gérer les émotions que le monde social éveille en lui. C’est comme s’il avait une traductrice avec lui pour apprendre notre langage. Tristan avait réellement besoin qu’on lui apprenne comment être avec les autres, comment communiquer avec eux, et comment se conformer à un cadre. Nous avions tenté de multiples façons de le lui faire comprendre, en vain. Ce qu’il lui fallait, c’était quelqu’un qui lui montre comment faire et non qui lui dise ce qu’il faut faire, car la méthode ne venait pas naturellement pour lui. Tristan avait envie d’avoir des copains et de jouer avec eux mais il ne savait pas comment faire pour entrer en relation avec eux puis comment gérer cette relation ensuite. Ce qui nous semble évident était pour lui insurmontable car totalement étranger à son mode de raisonnement. Il avait besoin non pas de théorie mais d’une véritable leçon pratique de vie sociale.
Marie est très outillée pour aborder les différents domaines à aborder, livres orientés, jeux éducatifs, matériels sensoriels. Elle profite de leurs temps de travail à la maison pour revenir sur des évènements vécus à l’école ou ailleurs et en reparler une fois l’émotion dissipée pour aider l’enfant à décoder les situations.
Pour conclure, les avantages d’une intervention d’éducateur libéral sont nombreux. Ils permettent de sortir de situations de blocage en offrant un travail de terrain incomparable avec les autres approches. Cela permet aussi à un enfant, dont les troubles restent limités, d’être aidé sans pour autant intégrer une structure de type hôpital de jour qui ne serait pas adaptée. Les séances dispensées par des éducateurs libéraux ne sont malheureusement pas remboursées. En revanche certaines MDPH prennent en charge une partie des frais.
Néanmoins, il est indispensable d’avoir recours à un éducateur de qualité. Renseignez-vous pour pouvoir dénicher la perle dont vous avez besoin ! Si vous avez aussi eu recours à ce procédé, partagez vos expériences dans les commentaires, cela aidera d’autres parents à faire leurs choix.

Pour lire mon témoignage sur l’isolement des parents confronté aux troubles de leur enfant :  https://monenfantadupotentiel.com/troubles-de-lenfance-temoignage-de-lisolement-dune-maman-demunie/

Une réflexion pour aller plus loin

A présent que j’ai pu voir le travail que fournit un éducateur libéral à domicile, je m’étonne que les parents qui ont des enfants qui ne sont pas neuro-atypiques ne recourent jamais à cette aide. Face aux difficultés que les parents peuvent éprouver dans le cadre de l’éducation ou aux difficultés passagères ou permanentes d’un enfant, le réflexe est généralement de s’orienter vers un psychologue ou un pédopsychiatre. Le travail d’un éducateur est différent et il peut jouer un rôle de guide dans la relation parent-enfant, apprendre aux parents les différentes méthodes éducatives qui existent, apporter des outils concrets pour mieux gérer certaines situations avec ses enfants. Je recommande vivement à tous parents qui se sentent en difficulté d’envisager cette option. Elle peut permettre de donner des repères méthodiques pour apprendre à son enfant à respecter un cadre, à mieux exprimer ses émotions pour gérer davantage son impulsivité, à améliorer son rapport social, sans recourir à la punition, sans envoyer un enfant pleurer dans sa chambre, sans crier. Grâce aux récentes recherches scientifiques, nous savons aujourd’hui combien ces vieilles méthodes ont un effet désastreux sur l’enfant, et aura des conséquences néfastes dans sa vie d’adulte. Mais bien souvent les parents ignorent comment s’y prendre autrement. Alors pourquoi ne pas se faire aider ?

Quelques adresses pour trouver un éducateur libéral :
– L’association Handipro dans le Vaucluse, fondée par l’éducatrice Marie Coll : http://handipro84.fr/WordPress3/
– La société Accompagn’moi créée par Célia Della Tomasa sur Paris : www.accompagnmoi.com
– La société PaZaPas en Haute Garonne : pazapas.net
– Caroline Alquier, éducatrice spécialisée en Midi Pyrénées : http://educatricehandicap.fr/
– SOS éduc, près de Tours et dans plusieurs régions: sos-educ.com
– Une éducatrice chez moi, pour la Franche Comté et le Jura) : uneeducatricechezmoi.fr
– Pour un accompagnement éducatif à domicile : http://www.educaide.fr/

 

Pour découvrir mes nouveaux articles, activités et vidéos au fil de mes créations gratuitement dans votre boîte mails, n’oubliez pas d’inscrire vos prénoms et adresse mails !

En cadeau de bienvenue je vous offre le Guide des Mini-méditations pour initier votre enfant en partageant ensemble un moment de bien-être !

Avez-vous apprécié cet article ? L’avez-vous trouvé utile ? Faîtes voyager les idées par un Like Facebook et un partage avec vos amis sur vos réseaux préférés !

 

4 commentaires

  1. Bonjour, Nous sommes dans un situation très similaire, avec un petit Tristan de 9 ans. Mon épouse est devenu enseignante et nous employons une éducatrice. De plus en plus, de parents favorisent de prises en charges adaptées et personnalisées. Cela a un coût, mais surtout, a mon sens, cela sous entend que les parents favorisent les conduites pédagogiques les plus adaptées.. Le temps en formation est considérable. Mais c’est le seul choix qui permet de créer des projets autour d’une expertise parentale. N’hésitez pas a vous entourer, Handipro est une jeune srtucture qui est prometteuse. Un conseil si je peux me permettre Documentez vous, Informez vous, Poursuivez vos recherches. Vous favoriserez toujours mieux les prises en charges, car vous plus que quiconque connaissez votre enfant.

    1. Quel beau message vous partagez avec nous ! Le choix des “prises en charges adaptées et personnalisées” est en effet le meilleur moyen pour donner une vraie chance à l’enfant de trouver des accompagnateurs de qualité, qui le guideront vers un mieux-être. Ce sont des choix difficiles car ils s’accompagnent de nombreux sacrifices mais les résultats donnent le courage de poursuivre. Je vous remercie pour ce partage d’expérience et pour vos conseils avertis. Je souhaite que votre Tristan puisse continuer son chemin et qu’il y trouve tout le bonheur qu’il mérite. Vous avez visiblement beaucoup investi, guidés par l’amour pour votre enfant. Vous êtes un bel exemple à suivre, merci !

    1. Bonjour Séverine ! Comme votre message me fait plaisir ! On ne rend pas assez hommage à votre métier merveilleux qui suppose des qualités extraordinaires de patience, de bienveillance, d’esprit d’écoute et de solidarité ! Bonne continuation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*